12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Mon enfant se fait intimider, quoi faire?

Mon enfant se fait intimider, quoi faire?

Mon enfant se fait intimider, quoi faire?Pixabay

 L’école est maintenant recommencée et il y a une pensée qui traverse certainement tous les parents… et si mon enfant se faisait intimider? Je me suis donc entretenu avec la travailleuse sociale Daphné Leclair, pour vous conseiller sur le sujet.

 D’abord, qu’est-ce que l’intimidation?

 L’intimidation se retrouve sous deux formes différentes soit physique ou verbale. Elle peut également être directe ou indirect. De l’intimidation direct pourrait être par exemple ; des insultes, des moqueries, de l’agression physique, brisé ses effets personnels etc. Pour ce qui est de l’intimidation indirect, elle est plus difficilement observable puisqu’elle n’est pas diriger directement contre la victime par exemple; des fausses rumeurs, exclure une personne d’un groupe etc. 

 On retrouve également la cyberintimidation qui est de plus en plus présente depuis l’avènement des réseaux sociaux et qui peut rapidement prendre de l’ampleur.

 Pour que des comportements soient reconnus comme de l’intimidation, ils doivent arriver à plusieurs reprises et durée sur une certaine période.    

 Est-ce qu’il y a des signes qui pourraient me dire que mon enfant se fait intimider?

Il peut avoir des changements dans les comportements de l’enfant par exemple ; il pourra s’isoler davantage, ne pas vouloir retourner dans le milieu scolaire, ne pas vouloir aborder sa journée ou présenter plus de tristesse ou de colère. Vous pourrez remarquer une diminution des résultats scolaire ou des objets que votre enfant seront perdus ou brisés. L’enfant pourra également se dévaloriser, être démotivé ou présenter des signes d’anxiété.  Il est important de comprendre que chaque enfant est différent et que chacun d’eux peut réagir différemment à l’intimidation.  Chez certains enfants rien ne sera perceptible ou les signes seront minimes puisqu’ils souhaiteront garder la situation secrète par peur d’être jugé, de sembler faible ou d’être victime de représailles. Il est important d’avoir une bonne communication avec l’enfant afin qu’il se sente en confiance d’aborder le sujet avec vous.

 Comment aborder le sujet avec mon enfant?

Il peut être intéressant d’en discuter avec l’enfant dès le début de l’année scolaire, avant que de tels évènements ne se produisent. Vous pouvez cibler avec l’enfant des pistes de solutions si une situation d’intimidation survient, par exemple ; vous en parler, en informer un professeur etc. Il est important de mettre l’emphase sur le fait que les comportements d’intimidation sont inacceptables et qu’il ne faut pas les tolérer. Il faut que la dénonciation de tels gestes soient perçus comme du courage et de la maturité et non comme de la faiblesse. Il est également important de sensibiliser l’enfant à cette problématique afin qu’il soit sensible si des amis ou d’autres élèves de la classe vivent des situations d’intimidation.  

 Il est important de faire également de la prévention auprès des enfants à ce qui a trait aux réseaux sociaux. Ne pas laissez l’accès aux réseaux sociaux à un trop jeune âge puisque le contenu n’est pas toujours appropriés aux enfants. Pour les plus âgées, faire de la prévention sur les commentaires, les contenus partagés ainsi que ce qui est publiés.

 Quoi faire s’il ne veut pas en parler?

Cibler avec l’enfant des adultes responsables qui pourront lui apporter de l’aide et qui ne sera pas nécessairement vous. Ainsi, l’enfant pourrait être plus à l’aise de parler avec un autre membre de la famille, une intervenante scolaire, un professeur, un entraineur etc.  

 Il y a également des ressources comme tel-jeunes auquel ils peuvent se référer 24h/24 si votre enfant à un besoin de parler ou des questions. Au téléphone 1-800-263-2266, par texto1-514-600-1002 ou directement sur le site de TelJeunes.

Une ressource est également disponible pour les parents

 Comment je peux intervenir pour l’aider?

Si vous croyez que votre enfant est victime d’intimidation, débutez par lui en parler. Misez sur les forces et l’affirmation de soi. Encouragez votre enfant à respecter ses limites et à utiliser le dialogue plutôt que la violence. Si l’enfant refuse de vous en parler et que l’intimidation se produit principalement à l’école, vous pouvez communiquez avec le milieu scolaire afin de dénoncer la situation. Ils seront mieux en mesure d’intervenir par la suite. Il est recommandé d’informer votre enfant avant de parler de la situation avec l’enseignant, la direction etc.

 Il est également possible de demander de l’aide, des conseils et des outils à des professionnels. Vous pouvez communiquer avec le CLSC ou les intervenants scolaires pour de l’accompagnement afin d’intervenir auprès de votre enfant.

 Comment je peux l’aider à la maison?

À la maison, vous pouvez créer un environnement sécurisant pour l’enfant où il se sentira bien. Il doit comprendre qu’il a la possibilité de parler de ses difficultés avec ses parents sans être jugé ou créer des réactions démesurées. Il est important également de ne pas accepter les comportements de violence physique ou verbale à la maison par exemple entre frères et sœurs.

 Gardez un œil sur les changements de comportement, prenez des nouvelles de sa journée et gardez un certain contrôle sur l’utilisation des appareils électroniques.

 Si je me rends compte que mon enfant est un intimidateur, que dois-je faire?

Il peut avoir plusieurs raisons qui poussent votre enfant à faire de l’intimidation par exemple; recherche de valorisation, mauvaises gestions des émotions, influence des pairs ou avoir été lui-même victime d’intimidation.

Il est important dans discuter avec l’enfant et de lui faire comprendre que vous n’acceptez pas ses comportements. Il est adéquat de lui donner une conséquence en lien avec les comportements d’intimidation cela peut se présenter sous forme d’excuse envers la victime ou de remplacer des effets personnels qui auraient été endommagé. Passer du temps avec votre enfant et rechercher des alternatives à ses comportements d’intimidation. Il peut être important d’informer le milieu scolaire des comportements de votre enfant et des interventions que vous avez fait à la maison. Si la situation se poursuit malgré vos interventions vous pouvez aller chercher de l’aide auprès d’un professionnel.

 

** Les enfants âgées de 12 ans et plus peuvent être accusé aux criminels pour des comportements d’intimidation envers un autre enfant dans certaines situations.

Pour plus de questions ou des réponses plus complètes, cliquez ici.

En direct de 20:00 à 00:00
1956
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.