12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • 45 000$ pour avoir été privé de ses sièges au Centre Bell

45 000$ pour avoir été privé de ses sièges au Centre Bell

45 000$ pour avoir été privé de ses sièges au Centre BellPhoto: La Presse canadienne

Un homme devra verser près de 45 000 $ à son ancien beau-frère pour l'avoir privé de deux abonnements aux matchs des Canadiens de Montréal à la suite d'une dispute familiale, a ordonné la Cour supérieure du Québec.

Le juge Jeffrey Edwards a jugé que le défendeur n'avait pas le droit de refuser unilatéralement l'accès à ces sièges convoités.

Cette décision, rendue plus tôt ce mois-ci, détermine la valeur réelle de l'abonnement aux matchs du Tricolore et le préjudice qui résulte de sa privation.

La dispute entre Petros Sakaris et Louis Terzopoulos remonte à 2014, lorsque le premier a refusé au second les abonnements qu'ils partageaient depuis 19 ans.

Les deux hommes se séparaient les matchs depuis la saison 1995-1996, la dernière que les Canadiens ont disputée au Forum.

Ils ont continué à partager les deux abonnements lorsque le Canadien a déménagé à son domicile actuel, le Centre Bell. Ils avaient deux des meilleurs sièges de l'édifice. Ceux-ci étaient situés à la hauteur du banc des pénalités, près de la ligne rouge centrale.

M. Sakaris a nié l'existence d'un accord concernant le partage des abonnements, mais le juge a tranché autrement, disant avoir preuve d'une entente contractuelle entre les deux partenaires.

Les deux hommes étaient mariés à deux soeurs quand ils ont acheté leurs premiers abonnements. Dans sa décision, le juge laisse entendre que la rupture du mariage de M. Terzopolous a été le motif ayant poussé M. Sakaris à lui refuser l'accès aux abonnements.

La cause n'est pas terminée. L'avocat de M. Sakaris a indiqué par courriel son intention d'interjeter appel.

En direct de 00:00 à 06:00
1397
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.