• Accueil
  • «En avril, on ne lâche pas d’un fil» - François Legault

«En avril, on ne lâche pas d’un fil» - François Legault

«En avril, on ne lâche pas d’un fil» - François LegaultPC
Point de presse quotidien

27:48

Accompagnement lors de l'accouchement à l’Hôpital général Juif: les futures mamans seront réorientées vers un autre établissement

6:51

Au lendemain de l’annonce de la prolongation de la date de fermeture des commerces non essentiels jusqu’au 4 mai, le premier ministre François a encouragé les Québécois à ne pas baisser la garde.

Le Québec sera assurément sur pause pendant encore tout le mois d’avril.

Et François Legault a voulu encourager les Québécois à ne pas se laisser abattre par cette nouvelle.

Il a d’ailleurs modifié quelque peu un proverbe bien connu lié à la température et le mois d’avril.

«Je suis fier du peuple québécois. Il y aura des vies de sauvées si on ne sort pas de chez soi, si on reste à deux mètres des autres quand on sort et si on se lave les mains au retour»

«En avril, on ne lâche pas d’un fil. On espère que ce sera le dernier mois difficile. Le mois d’avril va être critique. Les prochains jours, les prochaines semaines vont être critiques»

Femmes enceintes

François Legault a aussi voulu se faire rassurant auprès des femmes qui sont actuellement enceintes. 

Si l'Hôpital Général Juif a interdit aux femmes enceintes d'avoir un accompagnateur présent auprès d'elle lors de leur accouchement - même leur conjoint - le PM a assuré que le gouvernement n'avait pas l'intention d'étendre cette interdiction aux autres hôpitaux de la province. 

«On regarde pour que les femmes puissent changer d'hôpital si elles devaient accoucher à l'hôpital général juif. À cet hôpital, il y a beaucoup de cas de COVID-19. Donc, il y a de bonnes raisons pour mettre cette règle. 

«Je veux rassurer toutes les femmes enceintes. À part l'hôpital général juif, vous allez pouvoir amener votre conjoint avec vous lors de votre accouchement»

Bilan de la situation au Québec
-27 nouveaux décès, pour un total de 121 personnes décédées;
-8580 cas de personnes infectées par le coronavirus, une augmentation de 636 cas;
-533 personnes hospitalisées, une augmentation de 8 personnes;
-164 personnes aux soins intensifs, une augmentation de 10 personnes;

«Quand on regarde les hospitalisations, c'est encourageant. Ce n'est qu'une journée, mais ça veut dire que si on avait quelques journées comme ça, on pourrait dire qu'on approche du sommet de la courbe, qu'on approche de la vie normale»

«Mais comme on n'est pas certain, il ne faut pas prendre de chance. Il ne faut pas relâcher les mesures: restez à la maison»

Bilan des équipements de protection

Le PM a fait aussi le bilan des quantités d'équipements de protection que possède actuellement le réseau de la santé. 

-14 jours: gants
-13 jours: masques N95
-10 jours: masques chirurgicaux
-6 jours: blouses

«On regarde la possibilité d'utiliser davantage des blouses lavables. Ça existe déjà dans les hôpitaux»

Debout l'Abitibi
En direct de 06:00 à 09:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.