• Accueil
  • Rassemblements familiaux à Noël | Québec les autorise du 24 au 27 décembre

Rassemblements familiaux à Noël | Québec les autorise du 24 au 27 décembre

Rassemblements familiaux à Noël | Québec les autorise du 24 au 27 décembrePhoto Émilie Nadeau
Conférence de presse de François Legault au sujet du temps des Fêtes

35:29

Conférence de presse de François Legault au sujet du temps des Fêtes

Les rassemblements de 10 personnes seront permis du 24 au 27 décembre inclusivement. Il n'y aura toutefois pas de festivités pour le jour de l'An.

Détails
Nouvelles mesures sanitaires du temps des Fêtes | Luc Ferrandez doute de leur efficacité

11:02

Affirmant qu’il faut faire le plein d’énergie alors que la deuxième vague de coronavirus risque de se poursuivre encore quelques mois, le premier ministre François Legault permettra aux Québécois de célébrer Noël en famille, mais pas au jour de l’An.

Lors de son point de presse tenu jeudi après-midi, François Legault a proposé un «contrat moral» aux Québécois pour le temps des Fêtes. 

Le gouvernement Legault permet donc aux Québécois de se rassembler en famille ou entre amis les 24, 25, 26 et 27 décembre. Un maximum de 10 personnes pourra se réunir à la fois. 

«Je vous propose aujourd'hui un contrat moral pour le temps des Fêtes. Il y a un risque associé à ce contrat. C'est certain que de se voir pendant quatre jours, ça comporte des risques» 

«Par contre, faut se rappeler que la famille est au cœur de ce qu'on est, au cœur de notre nation. Pour moi, ça fait partie de ma vie. J'ai la chance d'avoir une épouse et deux fils et je veux les voir. Ma mère qui a 91 ans et mes deux sœurs, je veux les voir. J'ai besoin de voir ma famille»

«On est dans une bataille qui est longue depuis le mois de mars et malheureusement, ça va continuer encore pendant un certain nombre de mois. Donc, il faut faire le plein d'énergie en rencontrant sa famille. Le temps des Fêtes, Noël, c'est un moment précieux. N'oublions pas que la famille, c'est la base de notre vie»

Quarantaine avant et après Noël

En retour, les Québécois devront s’abstenir de contacts sociaux durant la semaine qui précède Noël et durant celle qui suit Noël.  

Pour permettre aux Québécois de faire ces deux semaines de quarantaine, François Legault a demandé la collaboration des employeurs du Québec afin qu’ils permettent à leurs employés de pouvoir faire du télétravail. 

Quant aux élèves du primaire et du secondaire, ils seront en enseignement à distance du jeudi 17 décembre au mardi 22 décembre.

Les élèves du primaire reviendront en classe à la date prévue du 5 janvier, alors que ceux du secondaire feront de l'enseignement à distance durant cette première semaine d'école de 2021. Ils seront de retour en classe le lundi 11 janvier. 

Pour ce qui est des écoles offrant des services spécialisées, elles seront ouvertes durant ces deux périodes. Et quant aux services de garde, ils seront ouverts du 17 au 22 décembre uniquement pour accueillir les enfants dont les parents travaillent dans les services essentiels (réseau de la santé, éducation). 

À une seule condition

Comme l'a expliqué François Legault, ce contrat est valide seulement si la situation du coronavirus ne se détériore pas au Québec d'ici les vacances de Noël. 

Donc, il a de nouveau demandé aux Québécois de faire preuve de prudence et de réduire leurs contacts sociaux au maximum d'ici là. 

Il a également indiqué que même si le gouvernement autorise les rassemblements durant quatre jours, les Québécois ne sont pas obligés de faire la fête quotidiennement durant cette période. De plus, s'ils ont des symptômes de COVID-19, ils ne doivent pas participer à des rassemblements familiaux. 

Durant les rassemblements, les Québécois devront continuer de respecter les consignes sanitaires du lavage fréquent des mains et des deux mètres de distanciation physique. 

Les partys de bureau sont strictement interdits. 

Les rencontres de 10 personnes permises du 24 au 27 décembre. Est-ce inquiétant ?

15:38

Les rencontres de 10 personnes permises du 24 au 27 décembre. Est-ce inquiétant ?

Roxane Borgès Da Silva, professeure à l'École de santé publique de l'Université de Montréal et Égide Royer, psychologue et professeur associé à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval

Détails
En direct de 16:00 à 19:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.